Accueil A propos de nous La prépa Les concours Contact

Orthophonia, la prépa spécialisée en orthophonie

13 rue du Commerce - 37000 Tours

02.47.66.65.23.

Mentions légales

Retrouvez l’actualité d’Orthophonia sur notre page Facebook

L’orthophonie :

Rééduquer pour communiquer

C’est en 1830 qu’apparaît pour le première fois le mot «ORTHOPHONIE», vocable formé par le Docteur Marc COLOMBAT (1797-1851) [auteur du « Traité des maladies et de l'hygiène des organes de la voix. »], lors de la création de l’Institut Orthophonique de Paris. On y traitait alors des déficiences purement fonctionnelles telles que la surdité, les troubles d’articulation ou le bégaiement.

Il fallut toutefois attendre près de cent ans (1927), et l’exemplaire détermination de Madame Suzanne Borel-Maisonny, phonéticienne et grammairienne, pour que cette discipline prenne réellement son essor par le biais d’un remaniement de son champ d’application et notamment par l’indication des bilans et de la rééducation des troubles du langage.


Les premiers centres de formation débutèrent en 1955. Le statut d’auxiliaire médical ne fut quant à lui délivré qu’à partir de 1964…date de la véritable reconnaissance de l’orthophonie.


D’après la loi, l’orthophoniste est le professionnel de santé qui « exécute habituellement des actes de rééducation constituant en un traitement des anomalies de nature pathologique, de la voix, de la parole et du langage oral ou écrit hors la présence du médecin. »

L’orthophoniste établit un diagnostic à la faveur d’un bilan que le médecin aura prescrit (afin de permettre un remboursement des actes par les organismes de la Sécurité Sociale) et peut soit dispenser des séances dont le nombre et la cotation auront été prédéfinies par le médecin, soit définir lui même ces éléments (protocole relativement récent…décret du 2 mai 2002).

En accord avec les différentes parties signataires de la nomenclature des actes 2002, la transparence et la compétence de l’orthophonie sont mises en avant.

Sources :

orthophonie : le portail générique gratuit de l'orthophonie : www.orthophonie.fr

Wikipedia : l'encyclopédie libre : ww.wikipedia.org

Qu’est-ce qu’un orthophoniste ?

Que fait un orthophoniste ?

Les champs d’intervention de l’orthophonie

Les troubles concernés apparaissent à des âges divers, et sont causés par des facteurs d'ordre organique (atteintes ou dysfonctions sensorielles, motrices, neurologiques), ou d'ordre psycho-social (difficultés de développement plus ou moins marquées, carences socio-culturelles).


En fonction de sa législation nationale et de son type d'exercice, l'orthophoniste interviendra dans une part variable des pathologies suivantes :


    > les troubles du langage oral chez l'enfant (troubles articulatoires, retards de langage et de parole, souvent plus ou moins associés), ainsi que la dysphasie atteinte plus rare, sévère du langage ;

    > les troubles du langage écrit, tels que la dyslexie, la dysorthographie et la dysgraphie ;

    > les troubles du raisonnement logico-mathématique ;

    > les troubles secondaires à une déficience sensorielle (démutisation des enfants sourds, éducation à la lecture labiale, optimisation des aides que sont les prothèses auditives ou implants cochléaires) ;

    > les troubles secondaires aux maladies génétiques, causant des atteintes mentales et neuro-motrices (ex : trisomie 21,Syndrome de l'X fragile) ;

    > les troubles secondaires aux atteintes neurologiques en période anté et péri-natale (ex : infirmité motrice cérébrale ou IMC) ;
     > les troubles secondaires aux troubles envahissants du développement (ex : autisme) ;

    > les troubles secondaires aux malformations congénitales de la face(ex : fente vélo-labio-palatine) ;

    > l'aphasie, la dysphagie et la dysarthrie, causées par diverses maladies neurologiques, avec défaillance du système nerveux périphérique et/ou central (SNC) ;

    > le bégaiement, trouble de la fluence ;

    > la dysphonie et la dysodie, causées par l'atteinte organique ou fonctionnelle du larynx ;

    > l'éducation à la voix oesophagienne ou trachéo-oesphagienne dans les séquelles de chirurgie laryngée ;

    > les troubles dans le cadre d'un traitement interceptif d'orthodontie ( respiration-déglutition-phonation)

    > les troubles causés par les séquelles traumatiques ou chirurgicales dans la région bucco-faciale ;

    > les troubles causés par une dégénérescence des structures cérébrales (maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, Sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique) ;

    > la rééducation tubaire.

    > la stimulation cognitive

    > le maintien des fonctions de communication et de la mémoire chez des personnes atteintes de maladies dégénératives type Alzheimer

    > le maintien des fonctions de communication, des fonctions d'alimentation et des fonctions respiratoires chez des personnes atteintes de la Maladie de Parkinson.

    > les troubles de la communication chez les personnes présentant une aphasie

    > l'éducation à la communication et au langage chez des enfants atteints de maladies chromosomiques ou génétiques ex : trisomie 21.

Un peu d’histoire

À propos de nous À propos de nous À propos de nous À propos de nous